Baroque

Style Louis XIII – 1590 à 1661

Le roi Louis XIII a régné de 1610 à 1643, mais on désigne sous le nom de «style Louis XIII» une période beaucoup plus étendue qui commence au début du XVIIe siècle et se termine aux environs de 1660.
Le style Louis XIII continue la tradition de la Renaissance en s’inspirant de l’art antique gréco-romain pour l’architecture, et de l’art baroque italien et flamand pour l’ornemental. Ils donnent au style Louis XIII un aspect parfois lourd et chargé.

Eléments de décoration

Feuillage d’acanthe, branches de palmier et laurier croisées, guirlandes de draperies, chutes, cartouches, pointe de diamant.

Fauteuil Louis XIII

Fauteuil Louis XIII

Piètement Louis XIII

Piètement Louis XIII

Les sièges

La plus grande innovation de l'époque consiste à remplacer les coussins mobiles, (dits carreaux), qui recouvraient au Moyen Age les coffres, par une garniture fixe clouée sur le châssis même du siège. Une couche de crin recouverte d'une très grosse toile sert de support à la garniture qui peut être de cuir de boeuf doré ou peinte, mais qui est le plus souvent constituée par de la tapisserie à l’aiguille aux petits points ou de l'étoffe (velours, satin brocard, taffetas). Les clous, à grosse tête forgés à la main, constituent un décor car leur grosseur, leur espacement donnent lieu à des combinaisons variées.

Les fauteuils

C'est à cette époque qu'apparaît le fauteuil. Désormais un fauteuil caractérisé par des accotoirs et un large dossier.

• Fauteuil à dossier bas
Le dossier est quelquefois carré, mais il est assez souvent plus large que haut. Le piètement est constitué de pièces tournées et entretoisées. Une traverse supplémentaire richement ornée réunit les deux pièces antérieures. Les consoles qui soutiennent les accotoirs sont rigides et terminées par des têtes de lions, de béliers, ou des corps de femmes.

• Fauteuil à haut dossier
Le dossier est plan. II est recouvert d'étoffe qui dissimule entièrement le bois. II est séparé du siège. Les piétements sont toujours entretoisés, le plus souvent ils sont tournés, mais dans quelques modèles spécialement riches, ils sont moulurés.

• Fauteuil canné
L’importation du rotin favorise le développement du siège dit « canné ». Des joncs en minces lamelles sont enfilés dans des petits trous pratiqués à l'avance dans le châssis du siège. L'ornementation est très riche et
comporte des volutes, des mascarons et des motifs floraux.

Le Classicisme

Style Louis XIV – 1661 à 1715

Boulle à l’époque ébéniste de Roi, développe en France le placage de marqueterie, utilisé déjà par les Florentins au début du XVI siècle.
On exécute encore des meubles en bois massif, ornés de sculptures, souvent doré à la feuille d'or.
Vers 1690 s’opère un changement de goût (coïncidant avec l’appauvrissement de la France due aux guerres qui se succèdent. Le style se fait moins solennel mais plus clair et plus léger.

Eléments de décoration

Feuilles d’eau d’acanthe, fond quadrillé à fleurettes, coquilles, palmettes, fleurons, lambrequins, mascarons, attributs guerriers.

Fauteuil Louis XIV

Fauteuil Louis XIV

Piètement Louis XIV

Piètement Louis XIV

Les sièges

Le confort s’accentue. Ils sont garnis selon l’usage auquel ils sont destinés. Du siège d’apparat au siège courant on emploie pour la garniture : le brocart d’or, le damas, le satin, le velours, la tapisserie, le cuire gaufré et doré, le rotin et la paille.

Fauteuils

L'emploi du fauteuil se généralise. C'est un siège à haut dossier rectangulaire, entièrement garni, sans bois apparent. Les accotoirs sont en bois nu, profondément incurvés et se terminent par des crosses massives agrémentées de feuillages (souvent feuilles d'acanthe). Le siège carré est supporté par des pieds sculptés et moulurés en balustre, en gaine, ou en console. Leurs pieds sont toujours réunis par une entre-jambe. Quand celle-ci est en X, elle est le plus souvent constituée par 4 volutes s'affrontant pour se réunir au centre dans une agrafe richement sculptée.

Le fauteuil de commodité, « en confessionnal »

Ce haut fauteuil se caractérise par l'adjonction au sommet du dossier, de deux demi-lunes rembourrées, dénommées « oreilles » et destinées à protéger la personne assise des courants d'air.

Tabouret, dit « ployants »

C'est une sorte de pliant mais dont le piètement est constitué de montants en bois sculpté et doré, d'une grande richesse. II y a jusqu'à 1300 ployants à Versailles, car l'étiquette ne permettait qu'aux très grands seigneurs d'utiliser une chaise ou un fauteuil. La chaise ne diffère du fauteuil que par l'absence de bras.

Rococo

Style Régence – 1715 à 1730

Le style régence est plutôt une évolution du style Louis XIV qu’un style à part entière, il assure la transition entre le style Louis XIV et Louis XV et voit son épanouissement au temps de la régence de Philippe d’Orléans (1715-1723) mêlant éléments précurseurs et éléments conservateurs. Les matériaux très riches disparaissent car à la fin du règne de Louis XIV, la France est appauvrie par les guerres. Aux marqueteries de cuivre, d’écailles et d’ébène se substituent des placages au bois satinés, de palissandre (bois lourd et dur brun foncé à reflet violacé), d’amarante (acajou de Cayenne), de bois de rose et de violette.

Eléments de décoration

La symétrie absolue n’est plus respectée, ni dans la structure, ni dans le décor ; Passage de la ligne droite à la ligne courbe (les angles disparaissent) ; Alignement des angles décoratifs (exemple : la coquille n’est plus aussi opulente et grasse, elle est ajourée et ses bords sont déchiquetés) ; Apparition de fantaisie dans le détail de l’ornementation (exemple : chinoiserie, singes…)

Fauteuil Régence

Fauteuil Régence

Ornementations

Ornementations

Les sièges

Ce sont les premières pièces du mobilier à subir une modification car ils sont le reflet de l'évolution sociale.

Les fauteuils

• Fauteuils à haut dossier
Ils deviennent plus légers, plus maniables. Le dos s'abaisse. La traverse supérieure du dossier s'incurve en forme d'accolade. Le bois devient apparent et reçoit un léger décor floral. Les accotoirs reculent pour permettre aux femmes de s'asseoir plus commodément avec leur robe à panier. Par souci de confort, les accotoirs sont pourvus d'une garniture appelée manchette. L'entrejambe a tendance à disparaître.
La chaise se modifie de la même manière.

• Fauteuils cannés.
Le bois de hêtre ou de noyer apparent reçoit décor sculpté (coquilles, feuillages). Le dossier plus bas que dans le modèle précédent.
La chaise cannée est courante.